22 Septembre 2019 > 28 Septembre 2019
La Bellone
Fusée de détresse

Fusée de détresse est un projet européen qui se base sur les lettres rassemblées dans l'Encyclopedie des migrants.
Le CIFAS présentera la première phase du projet à Bruxelles en septembre dans le cadre de SIGNAL. 

Fusée de détresse est né de la volonté d’interpeler celles et ceux qui composent nos sociétés contemporaines (citoyen·ne·s, politiques, médias) à propos de la situation politique et sociale des personnes migrantes en Europe aujourd’hui.

La démarche artistique poursuit le travail engagé avec le projet L’Encyclopédie des migrants dans l’intention de créer des formes artistiques interpelantes sur un sujet éminemment politique, toujours par une approche sensible et intime.

Le CIFAS est partenaire de ce projet de coopération européenne qui se déploiera entre 2019 et 2022 en France, Belgique, Portugal, Espagne, Italie et Turquie.
Chaque partenaire mettra en place son propre projet artistique, mené par un artiste local en collaboration avec des artistes, citoyen·ne·s, chercheur·euse·s et étudiant·e·s, à partir de l'Encyclopédie des migrants.

A Bruxelles, Fusée de détresse sera mené par Frédérique Lecomte qui travaillera avec un groupe d'acteur·trice·s - amateur·trice·s ou non. Le résultat de cette résidence sera présenté dans l'espace public, le vendredi 27 septembre dans le cadre de SIGNAL. 

Plus de détails suivront, mais n'hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter pour être tenu·e au courant!

A l'origine : L'Encyclopédie des migrants

Fusée de détresse se base sur les lettres du précédent projet européen L'Encyclopédie des migrants.

L’Encyclopédie des migrants est un projet artistique qui rassemble 400 témoignages et récits intimes de personnes migrantes, dans une encyclopédie.

Ce travail de collecte a débuté en 2007 par Paloma Fernández Sobrino, metteure en scène et auteure de projets interdisciplinaires. La singularité de cette Encyclopédie des migrants est d’interroger la question des migrations par une approche sensible et intime, sur la thématique de la distance.

Chaque témoin a ainsi été invité·e à rédiger une lettre manuscrite dans sa langue maternelle adressée à une personne restée au pays, et à répondre aux questions suivantes : qu’est-ce que l’éloignement produit sur l’individu ? Comment les repères sont-ils bousculés par l’abandon de son pays d’origine ?
 

Si vous ne recevez pas l'email confirmant la bonne réception de votre candidature, veuillez vous adresser au Cifas: