Vismet
Patua Nou

Patua Nou s’inspire de la coutume des « patachitras », dispositifs d’art narratif, chantés et dessinés sur rouleau, et raconte des histoires en lien avec l'exil au sens large.

Les « patua », conteurs originaires du Bengale de l’Ouest, racontent et chantent leurs histoires en déroulant des rouleaux sur lesquels les récits ont été préalablement illustrés.

Dominique Roodthooft transpose ce principe de récit imagé pour créer de nouvelles histoires en lien avec l’exil au sens large.
L’exil comme mouvement vital vers l’ailleurs.

L’idée est de s’inspirer des récits, témoignages, poésies de personnes ayant vécu ou côtoyé l’exil de près.

Les récits de vie chantés et dessinés aborderont des exils différents : l’exil économique - ou comment un homme sans travail fuit la misère de son pays pour trouver un emploi ailleurs -, l’exil politique - ou comment un homme fuit son pays natal pour échapper à un pouvoir tyrannique -, l’exil choisi - ou comment un exil épanoui interroge le sort peu enviable des nouveaux arrivants -, l’exil intérieur - ou comment la souffrance psychique peut nous iso- ler du monde qui nous entoure -, l’exil de l’exil - ou comment un exilé peut enfouir son expérience et en couper ses descendants -, l’absence de l’exil - ou comment un enraciné peut se questionner sur le mouvement -, l’exil de l’autre - ou comment l’autre peut exiler celui qui n’est pas comme lui -, l’exil poétique - ou comment faire une ode aux voyageurs de tout bord.

Les patachitras seront chantés, scandés, racontés dans la langue d’origine des acteur·rice·s.

Patua Nou
Dimanche 8 septembre 2019
15h > 17h
Vismet (Marché aux Poissons) / Marché aux porcs / Quai à la Houille...
La performance est présentée en continu de 15h à 17h, mais il est aussi possible de voir les huit récits chantés sous forme d'un parcours.
Plusieurs départs sont prévus pendant la performance, le premier départ est à 15h au monument au Pigeon Soldat (Quai aux Barques 1).

Dominique Roodthooft

Le travail de Dominique Roodthooft relève d’une écriture de plateau ou de montage de textes souvent non-théâtraux.

Influencée par son premier métier d’assistante sociale dans le milieu de la pédagogie, ses créations touchent à « la vraie vie ». Parmi elles, L’Opéra bègue produit par LOD à Gand (Prix du Théâtre 2004, Meilleure scénographie) ; Smatch 1 (2009) qui sera présenté au Festival IN d’Avignon (2010) puis Smatch 2 (2011) qui seront tous deux créés au Kunstenfestivaldesarts. Smatch 3 le dernier opus est créé en 2013 au KVS. Plutôt qu’une série, Smatch est un principe, un principe de narration, une façon de travailler tant sur la forme que sur le fond. A savoir : créer des ponts entre l’art, la science et la philosophie sous une forme ludique de contre pied et ce, afin de lutter contre l’impuissance et la désespérance dans laquelle on nous place.

Ses différentes recherches de matières à penser le monde sur la scène ont également nourri le Thinker’s corner (2016), une expérience d’art vivant et de savoir partagé dans l’espace public et Cocon ! (2018), une pièce de théâtre où il est question d’une tentative pour « relier le(s) monde(s) plutôt que de les séparer ».

En parallèle, elle assure l’accompagnement artistique des Vies en Soi, cycle de sept récits-performances de Patrick Corillon.

Equipe

Conception et mise en scène : Dominique Roodthooft
Composition des chants : Pierre Kissling
Aide à la dramaturgie : Patrick Corillon, Isabelle Dumont et Valérie Perin
Jeu et chant : Charlotte Allen, Audric Chapus, Nora Dolmans, Isabelle Dumont, Emilie Franco, Shana Mpunga, Anna Solomin, Fiona Willemaers
Scénographie : Valérie Perin et Rüdiger Flörke
Infographie : Raoul Lhermitte
Dessins : Anne Brugni, Hélène Drénou, François Godin, Pascal Lemaître, Céline Thoué, Camille Van Hoof, Lasse Wandschneider, Cyrille Aron, Nausicaa Gournay

Si vous ne recevez pas l'email confirmant la bonne réception de votre candidature, veuillez vous adresser au Cifas: